Fostex FR2-LE

Le Fostex FR-2 LE, le petit frère du FR-2, a été spécifiquement conçu pour l’enregistrement nomade, la prise de son d’effets sonores haut de gamme, documentaires pour la radio et la télévision.
Conçu pour satisfaire les professionnels de la prise de son en extérieur, le FR-2LE enregistre en stéréo ou mono sur une carte Compact Flash II des fichiers PC standards BWF en format FAT 32. Il est équipé de 2 entrées symétriques sur connecteurs combo XLR/Jack avec alimentation phantom 48 V. Grâce à sa fonction « 1 prise / 1 fichier », sa mémoire tampon de pré-enregistrement (2sec) et son système « Auto file Closing » (fermeture automatique des fichiers), il est impossible de perdre accidentellement vos enregistrements.

Fostex FR2 LE

Caractéristiques: Enregistrement non compressé jusqu’en 24 bits / 96 kHz, format de fichier BWF et MP3, 2 entrées XLR et Jack 6,35 mm avec alimentation fantôme 48 V, microphone stéréo intégré, mémoire tampon de pré-enregistrement, système « Auto File Closing » toutes les minutes pour protéger les données en cas de coupure d’alimentation, port USB2.0 pour tranfert rapide des fichiers audio vers un ordinateur. Alimentation par piles, accumulateurs ou sur secteur (AD-12-1000 fourni). Dimensions : 203 x 57 x 132 mm. Poids : 0,8 kg. Prix : environ 500€

fostex fr2 Fostex FR2LE

Notre avis : Testé pour des prises de son stéréo et mono de bruitages, ambiances et de musique, le Fostex FR2-LE apparaît comme un très bon enregistreur portatif. Nous mettrons surtout en avant la qualité des pré-amps qui sont plus que corrects pour un enregistreur numérique de ce prix. Assez grande précision, du détail, de la brillance avec peu de bruit. On aurait quand même aimé juste un tout petit peu plus de gaz pour les prises d’ambiances de nature ! Il est simple d’utilisation, fiable, la fonction pré-roll est très utile, parfaitement adapté à la prise son sur le terrain. Les préamps du monitoring soufflent un peu, mais pas de trace au niveau de l’enregistrement. Les boutons trim manquent d’une petite marque pour un repérage rapide mais on finit vite par prendre ces marques. Avec un jeu de batteries Tamyia (7,2V – 4000 mha) l’autonomie grimpe facilement jusqu’à 8 heures en utilisant l’alimentation phantom pour 2 micros. En résumé, un enregistreur mobile de qualité, idéal pour la prise son sur le terrain, le digne petit frère du FR2…

Edit (04/04/2012) : Après trois années de bons et loyaux services, presque quotidiens, mon FR2LE a commencé à montrer quelques signes de fatigue. Un des canaux est devenu ingérable, 10 ou 15dB de plus que l’autre canal pour un réglage identique et même le trim à zéro, il continue à envoyer du gaz. Fatigue d’un préamp ? Problème d’électronique ?

J’ai remplacé le Fostex par un Nagra LB. Je m’aperçois en comparant les enregistrements que le Fostex FR2LE est peut être un peu flatteur dans les bas, le son est un peu terne comme voilé. Il apparaît aussi poussif par rapport au Nagra LB.

Lire aussi : Fostex FR2-LE dans l’espace

6 réflexions au sujet de « Fostex FR2-LE »

  1. Contrairement à ce que l’on peut lire sur de nombreux sites, le Fostex FR2-LE n’est pas limité aux carte FC de 4Go. Les cartes de 8Go sont également compatibles ce qui vous laisse presque 4 heures d’enregistrement en résolution 24bit/96kHz.

    1. Bonjour, je n’ai plus de compact flash sur mon FR-2LE pourriez-vous m’indiquer la marque de votre CF compatible avec le Fostex car je ne parviens pas à trouver de CF compatible aujourd’hui. Merci beaucoup.

      1. Hello Jethro,

        Je ne connais pas du tout le Superlux S502, n’hésite pas à nous faire un petit retour sur tes tests.
        De mon coté j’ai eu l’occasion d’utiliser différents micros stéréo avec le Fostex FR2LE ou le Nagra LB ou d’écouter de près des enregistrements faits avec ces micros stéréo. Par ordre de prix :
        Superlux E523 (X/Y) : Autant il peut dépanner par son tout petit prix, autant la qualité du son n’est pas franchement terrible. Les basses sont très brouillon, les aigus pas très jolis, la profondeur quasi inexistante et la spatialité pas géniale. Il serait donc intéressant de comparer avec ton retour sur le S502.
        – Audio-Technica 825 (X/Y) : C’est un micro déjà ancien acheté d’occaz. Il est nettement moins sensible que les autres, donc peu intéressant pour les enregistrements qui nécessitent clarté et finesse. En revanche, il encaisse pas mal et est peu sensible aux manipulations.
        Rode NT4 (X/Y) et couple appairé NT5 : J’ai utilisé le couple de NT5 une bonne année avant de passer au NT4. Pas de différences sonores notables entre le couple et le NT4, les capsules sont identiques. Je trouve que ce sont de bons micros, précis, clairs et bien équilibrés avec des panoramiques et une profondeur respectés. Le NT4 est l’un de mes fidèles compagnons qui ne m’a jamais déçu malgré son poids redoutable et son encombrement, petit bémol selon moi. Le petit plus : sur le NT4 comme sur les NT5 les capsules sont interchangeables (cardio ou omni), ce qui, après un peu de travail d’édition, donne quelque chose d’intéressant pour les fonds sonores.
        Audio-Technica AT 8022 (X/Y – larges membranes) : J’ai eu l’occasion de l’essayer brièvement (2 jours) sur le terrain, c’est un peu court. Pour tout ce qui est proche et à moyenne distance, j’ai trouvé très intéressant le détail et le rendu spatial, plus riche et plus clair que le NT4, les larges membranes, ça aide ! Par contre je suis moins convaincu dès qu’il y a un peu de distance par rapport à la source sonore ou pour des ambiances d’espaces larges. Mais il faudrait que je réessaye, je l’ai trop peu utilisé dans ce type de situation. Il est très léger et bien moins encombrant que le NT4 mais plus sensible au vent.
        Audio-Technica BP 4027 (MS – micro canon long) : Bien que stéréo, cela reste avant tout un micro canon donc réservé à certains usages particuliers. Comparé aux autres micros stéréo (tous cardio) l’image stéréo est évidemment moins large, moins profonde, les basses moins riches. Le rejet des sources latérales est important, ce n’est donc pas un micro à utiliser pour capter des ambiances de campagne par exemple. Très directif, il est en revanche redoutable pour faire ressortir le cri d’un agneau en atténuant le bruit de paille et tout en conservant la couleur spatiale de la bergerie. Il est également très bon pour capter des sources sonores éloignées. Le micro possède deux capsules indépendantes montées en MS avec une matrice de décodage interne qui permet de sortir directement en stéréo (large ou étroite) si tu ne veux pas du MS. Personnellement, je ne peux plus me passer de ce micro.

        D’une façon générale, je trouve que les micros stéréo sont très pratiques, faciles à mettre en place et nécessitent souvent moins d’accessoires type bonnette & Co à transporter. J’ai pour ma part surtout côtoyé des micros stéréo en X/Y après avoir utilisé un couple plutôt en AB ou en ORTF. En comparant les enregistrements de ces deux époques, je préfère nettement l’image spatiale du AB et de l’ORTF, bien plus large et profonde, plus réaliste finalement. Le temps est peut-être venu de me remettre en quête un nouveau micro.

  2. Bonjour,
    je cherche des conseils pour enregistrer une chorale 50 personnes +piano ou orchestre de 30 musiciens.
    Quels enregistreurs, micros?
    quels sont les sites et forums qui pourraient me guider?
    merci
    MG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>