Le son et les sourds

lesenfantsdusilencedvd.jpg

La propagation du son : Dans un milieu compressible, le plus souvent dans l’air, le son se propage sous forme d’une variation de pressions créées par la source sonore ( le haut-parleur, par exemple). Les sons se propagent également dans les solides sous forme de vibrations des atomes appelées phonons.

Cela m’amène à vous parler du son chez les sourds.

La sensibilité vibratoire chez les sourds passe par le corps. Il existe différents canaux de perception:

L’oreille: Ce n’est pas le seul récepteur des vibrations sonores. Lorsqu’elles ne passent pas par l’oreille, elles peuvent être perçues à travers une résonance de la boîte crânienne ou d’une autre partie du  corps..

Le tactile: Le corps tout entier peut-être impliqué. La sensation vibratoire doit exister pour donner la dimension sensorielle au son.

La vue: Le sourd est sensible à l’expression du visage, à la lecture labiale. Les points de repère dans la mélodie sont visuels: les rythmes respiratoires, les postures corporelles. La vue est un sens qui dessine le son.

Beethoven, devenu sourd, habitué à la représentation mentale de la musique, avait recours à la perception vibratoire appelée « vibro-tactile » par le Professeur Guberna, à l’origine de la Verbo-Tonale ; pour vérifier la musicalité de ses créations il mordait une pièce de bois reliée à la table d’harmonie du piano, sa tête s’emplissait de vibrations par conduction osseuse.
E. Laborit dans son libre La mouette nous dit combien elle avait du plaisir quand son oncle lui mettait le manche de sa guitare dans la bouche. « Je sentais toutes les vibrations dans mon corps, les notes aiguës et les notes basses ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>