Le son de l’orage

Posted on 27th juillet 2011 in Bruitages, Théorie bruitages & son

 

L’été venu, il est fréquent d’entendre des grondements ou roulements de tonnerre ou mieux encore d’intenses craquements donnant l’impression que le ciel se déchire. A quoi doit-on ce son d’une puissance phénoménale ?

 

Un orage se caractérise par des coups de foudre qui sont d’intenses décharges électriques entre un nuage, chargé de particules négatives, et la terre, chargée positivement, ces inverses ayant tendance à s’attirer immanquablement. Un coup de foudre s’accompagne d’un phénomène visuel, l’éclair, et d’un phénomène sonore, le tonnerre. Eh oui ! l’éclair ne fait pas de bruit !
Tout au long de la trajectoire empruntée par la foudre, l’air atteint une température de près de 30 000°C et se dilate brutalement sous l’effet de la chaleur. Il en résulte des ondes de surpression ou ondes de choc semblables à celle d’un coup de canon. C’est donc cette expansion explosive qui crée le bruit du tonnerre.

 

Si le coup de foudre est court et droit, sans ramification, le coup de tonnerre est sec, comme un claquement ou une violente explosion. C’est ce que nous pouvons entendre sur ce bruitage enregistré par Bruitages.tv où l’on perçoit d’ailleurs la décharge électrique traverser le ciel :

Bruitage d’orage – tonnerre sec by bruitages_tv

 

Si le coup de foudre est allongé et densément ramifié et que l’on se trouve à une grande distance de la source, on perçoit davantage un roulement de tonnerre qui est en fait une succession de grondements, comme sur cet exemple :
Bruitage d’orage – grondement de tonnerre by bruitages_tv

comments: 0 » tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Comment

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>