Sound Design and Science Fiction

Sound Design and Science Fiction de William Whittington

sound design and science fiction - whittington

Voici un excellent livre pour tous les amateurs de science-fiction et de bandes-son du cinéma. Ce livre retrace de façon très documentée l’évolution de la production sonore dans l’industrie hollywoodienne. Un cheminement à travers de multiples exemples de films qui nous conduit à l’émergence d’un nouveau type d’artisan du son : le sound designer.
L’auteur, William Whittington, défend l’idée que l’évolution vers le sound design n’est pas seulement due aux avancées culturelles et technologiques mais relève en grande partie de nouvelles attentes en matière de son de la part du public et des cinéphiles. Ces attentes auraient ainsi trouvé un écho favorable chez certains réalisateurs des années 70-80 comme George Lucas, Riddley Scott, Stanley Kubrick … qui ont alors réinventé toute une partie de la chaine de production du son du cinéma.
C’est donc naturellement à travers l’analyse de la société de l’époque mêlée d’éléments formels comme les bruitages, les effets sonores et la musique d’illustration de films comme 2001 : A Space Odyssey, THX 1138, Star Wars, Alien, Blade Runner, Terminator 2 : Judgment Day ou encore la trilogie des Matrix, que Whittington nous relate l’évolution du son dans le cinéma de l’époque et comment cette évolution a contribué aux bandes-son des films d’aujourd’hui.
A lire absolument !

288 pages – Editeur : University of Texas Press (Février 2007) – Langue : anglais – ISBN-10 : 0292714319 – ISBN-13: 978-0292714311

Fostex FR2-LE dans l’espace

L’enregistreur numérique FR2-LE de chez Fostex a été retenu par la NASA pour voyager à bord de la navette Shuttle. Il aura le rôle déterminant de premier enregistreur audio à bord de la navette et de la station spatiale internationale.

Les critères retenus sont son poids et sa taille, sa facilité d’utilisation, l’alimentation par piles et la facilité d’accès au bloc batterie, des entrées XLR avec de bons préamplis, la fléxibilité des formats d’enregistrement, la facilité et la clarté du monitoring, l’enregistrement sur carte CF et la réactivité de Fostex.

La NASA nous autorisera-t-elle un jour à écouter une ambiance ou un bruitage enregistré dans une navette, dans la station spatiale ou dans l’espace ? :-)

Fostex FR2-LE - NASA

Sound design science-fiction mothership

Bruitage Science Fiction 

 Comment créer un classique du sound design de science-fiction : une ambiance intérieure de vaisseau spatial. Voici un exemple de création de son qui utilise différentes techniques de sound design.

L’objectif de départ est de créer une ambiance intérieure de vaisseau spatial. Cette ambiance doit renvoyer au « cliché » sonore des vaisseaux spatiaux pour être tout de suite identifiable et en plus avoir la particularité de rappeler quelque chose d’aquatique et d’électronique, comme si un flux sanguin composé de 0 et de 1 circulait dans les parois de l’engin.
Deux sources sonores ont été retenues : un bruitage du passage d’un train de marchandises assez confus avec quelques grincements métalliques et un bruitage de bulles d’eau enregistré pour l’occasion.

Les principaux traitements effectués ont été de pitcher et filtrer les sons. La première étape a consisté à retirer tous les impacts de rail contenus dans le son de train afin d’obtenir un roulement sourd continu et sans heurt. Cette piste a été dupliquée 6 fois et un plug permettant de pitcher séparément les basses et les aigus a été appliqué sur chacune avec un paramétrage différent. L’une d’elles a été renversée (lue à l’envers) et retravaillée avec de la reverb pour obtenir une atmosphère intérieure avec une petite pointe d’étrangeté. Ces différentes pistes ont été filtrées afin de mettre en avant ce que chaque piste présentait d’intéressant (ronronnement, grincements métalliques) et surtout éviter une surcharge des fréquences basses.
Le bruitage de bulles d’eau a subit le même type de traitements, tout d’abord pitché et filtré pour mettre à distance et ne conserver que des bouillonnements sourds et les bruits de ruissellement. Le son a été dupliqué à ce stade. Une reverb très courte, très métallique a été appliquée au premier son, ajoutant la connotation aquatique aux parois. Passé dans un multidelay puis filtré puis passé dans un résonateur et à nouveau filtré, le deuxième son a permis d’ajouté la petite pointe électronique.
Il n’y a plus alors qu’à mixer le tout. La parcimonie est souvent plus appréciable. L’intérêt d’utiliser des sources sonores longues dispense de boucler les sons et permet d’obtenir de véritables variations tout au long des sons.

sound design science-fiction Extrait sound design ambiance intérieure de vaisseau spatial

Ben Burtt

Ben Burtt est un sound designer, bruiteur et monteur rendu célèbre notamment par son travail sur la bande son de Star Wars. Il est né en 1948 aux Etats-Unis. Diplômé en physique puis en cinéma, il est embauché par la production du premier Star War (1977) pour collecter et préparer les futurs sons du film. Armé d’un Nagra et d’un micro, il eu pendant un an la mission  de créer un univers sonore de science-fiction à l’écart des clichés électroniques employés jusqu’alors. Il lui fallait réinventer tout un tas de sons futuristes à partir de sons du quotidien, de sons que chacun a déjà entendu. Le travail remarquable qu’il réalisa pour ce film, et que tout le monde ou presque connait, à transformé la production sonore et développer l’approche du son en terme de Sound Design.

Ben Burtt a également travaillé sur les bruitages et effets sonores de E.T. l’extra-terrestre (1982), la saga des Indiana Jones pour lesquels il a reçu l’Oscar du meilleur son ou encore Willow (1988) ou dernièrement Wall-e (2008).

Ben Burtt a réussi à intégrer, au titre de private joke, le cri de Wilhelm dans plusieurs des films sur lesquels il a travaillé.

Consulter la filmographie de Ben Burtt

Ben Burtt - bruitages star wars