Izotope RX6 Advanced

1492668920izotope_rx6a_1Vous étiez déjà conquis par les outils de nettoyage et de restauration audio proposés par Izotope RX5 ? Vous risquez de l’être encore davantage avec la nouvelle version RX6. Cette nouvelle version, dans sa version Advanced, met à disposition de nouveaux outils de post-production permettant un traitement automatisé de différents problèmes inhérents à la prise de son. Citons parmi eux, en plus des outils disponibles avec la version précédente : un De-esser pour atténuer les sifflantes et un De-plosive pour atténuer les plosives (!!), un Voice De-noise pour supprimer le fond des enregistrements vocaux, un Mouth De-click pour supprimer les clics de bouche, un Breath control permettant d’atténuer ou supprimer les respirations, un De-rustle permettant de traiter les frottement des micros-cravate, un « isolateur » de dialogue,  un De-wind pour supprimer les basses fréquences dues au vent, et bien d’autres encore.
Voici la liste complète des outils proposés :  Composite View / De-bleed / De-esser / Mouth De-Click / Breath Control / Spectral Repair / Voice De-noise / De-plosive / Spectral De-noise / De-click / De-clip / De-hum / Find Similar / Deconstruct / Ambience Match / Center Extract / De-rustle / Dialogue Isolate / De-wind / EQ Match
Izotope RX6 est toujours utilisable dans sa version Stand Alone ou en plug-in via la fonction Connect.
Voici pour finir une vidéo de présentation :


A bientôt pour un retour de nos essais ;-)

Bonnettes anti-vent : les nouvelles softies

La bonnette anti-vent est l’accessoire indispensable des prises de son en extérieur. Pour celles et ceux qui ne veulent pas s’encombrer d’un dispositif complet Windshield (zeppelin), Rycote propose des solutions plus légères et plus pratiques mais aussi moins performantes en cas de grand vent, les softies, une sorte de manchon protecteur à enfiler sur le micro. Depuis 2014, Rycote propose une nouvelle version de ses softies, les Super Softies, version révisée en 2015, sans poils, composées en 3D-Tex. Sont-elles plus efficaces que les Classic Softies ? Voici un petit test qui vous aidera à répondre à la question :

Le test montre à l’évidence que les Super Softies offrent une protection légèrement supérieure aux Classic Softies tout en respectant bien mieux l’acoustique. Le son apparaît en effet moins étouffé qu’avec les Classic. En revanche, pour une utilisation les jours de pluie ou en milieu fortement humide les Classic Softies s’avèrent plus respectueuses de l’acoustique.

Nuendo 6 et nouveautés Steinberg

L’année 2013 est pleine de nouveautés pour la société Steinberg avec la sortie de Cubase 7, Wavelab 8 et surtout Nuendo 6 que nous espérons être le digne successeur des précédentes versions.

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Nuendo est un logiciel complet de production et post-production audio permettant tout à la fois d’éditer, séquencer et mixer du son.  Il s’agit selon nous d’une alternative plus que crédible à hégémonique Protools même si, après tant d’années, il reste encore difficile de passer d’une plateforme à l’autre sur un même projet. Le Nuendo Expansion Kit permet en plus d’ajouter à Nuendo l’ensemble des fonctionnalités de création musicale de Cubase. Nuendo est donc une arme redoutable pour le montage son, le sound design et de plus en plus pour le mixage.

La nouvelle version de Nuendo semble encore repousser les limites, en tout cas sur le papier, pour devenir le compagnon idéal de post production. En plus d’une amélioration de la navigation et de la visibilité de certaines fonctions du logiciel, de nouvelles fonctionnalités mises en avant par Steinberg nous ont franchement mis l’eau à la bouche. Parmi celles-ci, citons le nouveau système de mesure RMS, les fonctionnalités ADR ou encore Anymix Pro 1.3 by IOSONO, un outil de spatialisation qui adapte automatiquement les EQ et volumes lors du déplacement d’une source sonore dans l’espace d’écoute et qui risque bien de relayer les automations de volume et d’EQ au rang des pratiques anciennes. Nuendo 6 est aussi, et accessoirement, livré avec une banque de bruitages et effets sonores de 1.5Go.

Pour tout savoir sur cette nouvelle version : Nuendo 6

Pour ne pas rester davantage sur notre faim, nous allons tester Nuendo6 grâce à la version d’évaluation totalement fonctionnelle que Steinberg met à disposition pour 400h – Version d’évaluation de Nuendo 6.

A bientôt pour un petit compte-rendu de ce test.

Conservation enregistrements sonores anciens

The Library of Congress (US) est particulièrement engagée depuis plus de 10 ans dans une démarche de conservation des enregistrements anciens. Elle propose aujourd’hui, via son National Jukebox un accès en streaming gratuit à de nombreux enregistrements qu’elle a numérisés.

Plus de 10000 disques 78 tours du début du siècle dernier sont ainsi passés entre les mains de l’équipe Packard Campus for Audio Visual Conservation.
Il s’agit de disques anciens (1901-1925) provenant de la Victor Talking Machine Compagny rendue célèbre par le fameux chien qui écoute « La Voix de son Maître ». Le long et minutieux procédé de numérisation des disques est notamment présenté en images.

Les enregistrements numérisés disponibles en écoute sont classés par genre offrant ainsi un panorama musical et vocal du début du siècle : musique classique, musique ethnique, musique populaire, musique et discours religieux et des enregistrements vocaux (discours, lecture, théâtre…).
Le site de la Library of Congress permet également de découvrir de nombreuses autres collections d’enregistrements anciens comme notamment la collection de The American Folklife Center.

Poursuivre la découverte de l’univers des enregistrements anciens avec la numérisation d’un enregistrement très ancien de Bismarck ou de l’un des tous premiers enregistrements de Big Ben.

Avis sur Nagra LB

Après presque une année d’utilisation quotidienne, le moment semble venu de faire un petit point sur cet enregistreur numérique de la célèbre marque Nagra. Acheté en Août 2011, le Nagra LB dont il est question ici a pu bénéficier de mises à jour et de modifications corrigeant certains défauts souvent signalés sur le web. Il a été utilisé presque tous les jours dans le cadre de prises sons de bruitages, d’ambiances sonores et de voix-off ainsi que pour quelques enregistrements de guitare classique en cabine. En intérieur, extérieur ou en studio l’appareil a été associé à différents types de micro du SM57 aux Neumann KM184 en passant par des Audiotechnica BP4027 et BP4025, un AKG C414 ou encore un Rode NT4 ou un couple de NT5.

L’envie de gouter à la légende Nagra me chatouillait depuis un petit moment, j’ai donc louché sur le Nagra LB pendant quelques temps, suivant de près les infos disponibles sur les améliorations des premières versions, avant de craquer enfin. La prise en main facile et intuitive m’a permis d’aller rapidement sur le terrain tester ces fameux préamps Nagra. Les premières prises sons effectuées ne m’ont pas fait tomber par terre, j’ai retrouvé mes marques assez rapidement par rapport à mon enregistreur précédent (Fostex FR2). Mais c’est par la suite que j’ai pu découvrir et apprécier la finesse, la précision et la puissance des préamps du Nagra. Coté puissance, je n’ai pas eu à pousser les trims au-delà du 4 ou 5 (sur 10), jamais à fond. La comparaison avec des enregistrements plus anciens m’a permis d’apprécier la finesse, la précision de la restitution, une restitution sans aucune flatterie, quelque chose qui sonne vrai sans avoir à retravailler le son pendant des heures. Même si les « c’était mieux avant » rabâchent que la qualité Nagra a changé, je reste assez bluffé par la qualité exceptionnelle des enregistrements du Nagra LB.

Coté stabilité, les mises à jour successives du firmware sont parvenues à corriger les différents bugs que beaucoup ont pu rencontrer lors des premiers mois qui ont suivis la mise sur le marché. En un an d’utilisation quasi quotidienne, je n’ai eu aucun bug, dysfonctionnement ou autre. Le Nagra LB est aujourd’hui stable et fiable. Le modèle utilisé ici a notamment bénéficié de l’amélioration matérielle de l’ampli casque qui semblait souffrir d’un manque de puissance. Il me semble me souvenir que 8dB ont été ajoutés. La puissance de sortie du casque est aujourd’hui bien suffisante. En revanche, le problème de rayonnement induit par l’éclairage de l’écran demeure mais il suffit de diminuer l’intensité d’éclairage pour le faire disparaître. Les craquements dans le casque lors de la mise en marche ou l’arrêt ont été atténués mais sont encore présents.

Présenté comme le successeur de la gamme des enregistreurs ARIES-C au format du Nagra BB+, le Nagra LB est peu encombrant et se fait vite oublié en bandoulière. Il est donc tout à fait adapté aux prises sons extérieures qui demandent de crapahuter un peu. Il est néanmoins robuste et solide avec une coque en métal. La solide sacoche de transport livrée avec l’appareil remplit tout à fait son office en proposant des ouvertures appropriées.

L’ergonomie de façade me semble bien pensée, on se surprend assez vite à piloter la machine sans un seul regard. La fameuse molette Nagra est très pratique tout autant que le petit bouton permettant de coupler les deux potards de niveau d’entrée. En revanche, le micro interne, piètre micro d’ordre, se commande par un petit bouton en façade que l’on accroche facilement dans un moment de panique, plombant ainsi brièvement l’enregistrement en cours. Dommage que ce bouton ne puisse être bloqué.
L’écran de façade en couleur est très complet, en un coup d’œil toutes les infos de configuration sont visibles : type et capacité restante du support d’enregistrement, niveaux d’entrée, fonction en cours (arrêt, enregistrement …), limiteur actif ou non… Seul le niveau de batterie n’est pas affiché et nécessite une manipulation pour s’afficher de façon temporaire. Par cet écran il est également possible d’accéder aux menus de configuration de l’appareil et de l’enregistrement, menus au sein desquels il est assez facile de se retrouver et de naviguer.

Un second écran est disponible sur le dessus de l’enregistreur avec le même accès aux menus de configuration ainsi qu’aux différentes fonctions d’édition. Ces fonctions d’édition sont toutefois limitées aux résolutions d’encodage inférieures ou égales à 24bit/48kHz. Je ne les ai donc jamais utilisées sauf pour la copie de fichiers d’un support vers un autre.

Le Nagra LB peut enregistrer sur différents supports : une mémoire interne de 2 GO, une carte CF ou sur un support externe. La mémoire interne est très pratique lorsque l’on arrive en fin de carte par exemple. Elle permet de prendre le relais si l’on ne dispose pas d’une autre carte. Elle assure également une fonction de mémoire tampon permettant de changer à la volée la carte CF sans interrompre l’enregistrement.

La connectivité du Nagra LB a également été pensée pour le broadcast facilitant ainsi les échanges entre les différents supports. La possibilité de connecter une clé USB directement sur l’enregistreur s’avère très pratique pour libérer rapidement de l’espace sur la carte ou la mémoire interne ou pour réaliser une sauvegarde des fichiers enregistrés.

Enfin, l’autonomie sur piles ou batteries rechargeable est fidèle aux indication données par Nagra. Il y a de quoi assurer une journée de travail complète sans recharger. La recharge se fait par un simple raccord au bloc d’alimentation du Nagra sans avoir à démonter le bloc ni même sortir l’appareil de la sacoche.

Pour découvrir quelques exemples de prises de son faites avec le Nagra LB, je vous invite à écouter l’impression sonore de Prague entièrement réalisée avec cet enregistreur.

Pour consulter les spécifications techniques du Nagra LB

Nagra Audio change de structure


Le groupe Kudelski annonce l’externalisation de son activité Nagra audio. Les enregistreurs professionnels, les enregistreurs de sécurité et la Hi-fi seront maintenant développés par la société ATS (Audio Technology Switzerland), une société spécialement dédiée au secteur audio sous contrôle de la famille Kudelski .

C’est dans la perspective de redynamiser et de pas marginaliser l’activité audio que le groupe Kudelki, fort de son développement dans le domaine de la sécurisation de télévision à péage, se sépare de Nagra Audio.

Audio Technology Switzerland assure la continuité de production des produits Nagra et annonce déjà le développement de nouveaux produits notamment pour les enregistreurs numériques.
La filiale française de Nagra Audio passe également sous le giron de Audio Technology Switzerland, l’équipe en place à Paris est maintenue.

IRCAM-Tools

plugins audio ircam toolsL’éditeur de plugins audio Flux annonce la sortie d’une série d’outils pour le traitement audio qui s’avèreront, à n’en pas douter, forts utiles pour l’univers du bruitages. Ces programmes de traitement acoustique ont été développés en collaboration avec un laboratoire de l’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) de Paris. IRCAM Tools propose donc 3 plugins : Spat, Verb et Trax (composé de 3 plugins).

plugin audio spat - ircam tools SPAT est un plug-in de spatialisation des sources et de simulation de pièce multiformat gérant à la fois la spatialisation des sources et la simulation de pièce. Ce plugin a été conçu pour une utilisation surround et multi-canal (8 entrées et 8 sorties), SPAT propose donc différentes configurations stéréostéréo et surround des sorties.

plugin audio verb - ircam tools Le plugin VERB est un processeur de simulation de pièce et réverbération algorithmique. De conception modulaire, il intègre un moteur de réverbération à filtres récursifs, permettant une reproduction de nombreux environnements sonores. Le plug-in VERB dispose de 8 canaux d’entrée/sortie, permettant un traitement en multicanal et surround.

plugin audio trax - ircam tools TRAX : Outils de traitement de voix et d’instrument. Il s’agit d’une suite de trois processeurs permettant de modifier visuellement des caractéristiques acoustiques comme la hauteur, de timbre ou la durée.

Transformer : Processeur de voix en temps réel et de modélisation sonore s’appuyant sur la technologie améliorée de vocodeur vocal associée un algorithme de transformation. Ce plugin devrait donc permettre de transformer une voix pour en changer le sexe, l’âge, le souffle, l’expression, les formants ou encore le pitch.

TRAX Cross Synthesis est un outil de morphing des caractéristiques spectrales de deux sons utilisant un vocoder de phase. L’amplitude et la fréquence/phase peuvent être mixées en continu ou de façon non linéaire, permettant ainsi d’obtenir des effets sonores nouveaux et inhabituels.

TRAX Source Filtrer est un plugin de filtrage sonore amélioré s’appuyant sur une décomposition du signal en une enveloppe temporelle décrivant le comportement de l’amplitude du signal et de l’autre l’enveloppe spectrale du timbre.

Les IRCAM Tools sont donc disponibles un peu partout depuis le courant de l’année 2010, séparément ou dans un bundle.

L’eau à la bouche, nous fonçons télécharger les démos proposées sur www.fluxhome.com.

Audio-Technica BP4027 et BP4029 stereo shotgun microphone

audio-technica BP4027 stereo shotgun microphone

Sortis en France depuis 2007, certains micros de la gamme Broadcast et Production d’Audio-Technica restent assez discrets sur le marché européen. C’est notamment le cas des modèles BP4027 et BP4029, successeurs du AT815ST et du AT835ST, deux micros canon stéréo qui ne se différencient que par leur longueur, respectivement 38 et 23 cm.
Élaborés en partenariat avec des professionnels du broadcast, testés notamment pendant les Jeux Olympiques, ces micros sont conçus pour les preneurs de son, broadcasters et vidéographes. Ce micro nous intéresse dans le cadre de la prise son d’ambiances et de bruitages.

Les principales caractéristiques mises en avant par le constructeur :
– Conçu pour la radiodiffusion, le tournage de films ou l’enregistrement sonore de bruitages et ambiances
– Deux capsules à condensateur indépendantes, l’une à directivité cardioïde-linéaire, l’autre à directivité en 8
– Atténuation des basses fréquences commutable
– Les micros BP4027 et BP4029 possèdent une matrice de décodage interne et un commutateur permettant de sélectionner un enregistrement en mode central-latéral (ne nécessitant pas la matrice) ou deux modes stéréo, large (Wide) ou étroite (Narrow) obtenus grâce à la matrice interne.
– Micro compact en métal léger adapté à un usage sur caméra.

Caractéristiques techniques (BP4027) :
Capsules : Deux condensateurs polarisés en permanence avec plaque fixe à charge fixe
Directivités : Cardioïde-ligne et figure de huit
Réponse en fréquence : 30-20 000 Hz
Atténuations des graves : 80 Hz, 12 dB/octave
Niveau de sortie : Central : -30 dB (31,6 mV) réf 1V/Pa / Latéral : -34 dB (19,9 mV) réf 1V/Pa / Stéréo gauche/droite : -36 dB (15,8 mV) réf 1V/Pa
Impédance : 200 ohms
Niveau de pression acoustique maximal : Central : 123 dB SPL, 1 kHz à 1% T.H.D. / Latéral : 127 dB SPL, 1 kHz à 1% T.H.D. / Stéréo gauche/droite : 126 dB SPL, 1 kHz à 1% T.H.D.
Dynamique (typique) : Central : 101 dB, 1 kHz à SPL max. / Latéral : 101 dB, 1 kHz à SPL max. / Stéréo gauche/droite : 102 dB, 1 kHz à SPL max.
Rapport signal/bruit : Central : 72 dB SPL, 1 kHz/Pa / Latéral : 68 dB SPL, 1 kHz/Pa / Stéréo gauche/droite : 70 dB SPL, 1 kHz/Pa
Spécifications alimentation phantom : 11-52V CC, 4 mA typiques pour 48V, pour chaque canal
Commutateurs : Central-latéral (M-S), stéréo gauche/droite large (LR-W), stéréo gauche/droite étroit (LR-N); Plat, atténuation
Poids : 142 g (5,0 oz)
Dimensions : Longueur 380,0 mm (14,96 po), diamètre 21,0 mm (0,83 po)
Connecteur de sortie : Type XLR5M intégré
Câble : Câble en Y blindé à deux conducteurs de 0,61 m (24 po) de long se terminant par deux connecteurs de type XLR3M
Accessoires fournis : AT8405a pince pour pieds filetés 5/8″-27; AT8135 bonnette anti-vent en mousse; adaptateur fileté pour 5/8″-27 à 3/8″-16; mallette portative de protection

La réponse en fréquences du BP4027 :

micro canon bp4027 frequency response

La directivité du BP4027 :

BP4027 BP4027 AUDIOTECHNICA bp4027 micro canon

Notre avis : L’objet en lui-même est très beau, très long mais surtout très léger ce qui est agréable lorsqu’il faut percher. Lors de la première utilisation, j’ai eu tendance à vouloir l’utiliser comme un micro stéréo mais c’est avant tout un micro canon avant d’être un micro stéréo. A oublié donc pour les prises son d’ambiances qui nécessitent un peu de largeur. Il peut néanmoins s’avérer utile pour enregistrer des ambiances light avec une focalisation sur une source sonore. Car, une fois cette erreur dépassée, on s’aperçoit que la grande force de ce micro est la part de sons rejetée et une très grande focalisation sur des sources serrées et surtout lointaines. Le piqué est très précis, très riche en basse, permettant de réaliser à distance des bruitages très détaillés. Le micro est peu sensible au vent et aux manipulations. En raison de sa longueur, la bonnette Rycote WS4 est juste assez longue. L’AT 4027 m’a également surpris dans l’enregistrement d’une chorale en complément de 2 couples cardioïdes, en permettant de récupérer des basses très présentes et ainsi redonner de la présence à l’ensemble une fois mixé.
La position stéréo Narrow est très resserrée, presque mono. La position Wide, bien que plus large, conserve malgré tout une forte zone de rejet sur les cotés. La position MS est idéale lorsque vous voulez faire évoluer l’environnement alentour.
En résumé, une fois accoutumé à la bête, il est possible de réaliser de superbes bruitages très précis, riches et « propres ». Le petit bémol tiendrait bien évidemment à sa longueur qui peut le rendre encombrant mais qui reste nécessaire pour le rejet. Emballé à 100%.

Directivité des microphones

L’enregistrement d’un bon bruitage, d’une belle ambiance ou d’un instrument de musique nécessite de choisir le microphone adéquat. En effet la réussite d’une prise son repose sur le choix du type de micro utilisé et derrière cela sur le choix de la directivité de ce micro.
La directivité désigne en quelque sorte la direction et les limites de la sensibilité d’un micro dans l’espace. Tous les micros ne captent pas les sons de la même manière, certains s’attachant à capter tous les sons environnants devant, derrière, sur les cotés, d’autres captent uniquement les sources sonores situées face au micro, d’autres encore sont spécialisés dans la captation de sons lointains. La directivité d’un micro c’est donc la zone, de taille et de forme différente, à l’intérieure de laquelle les sources sonores devront se situer pour être captées.
Les principales directivités de microphone sont : omnidirectionnelle, cardioïde, hypercardioïde, supercardioïde (canon) et bi-directionnelle (figure 8). Chacune de ces directivités est représentée par un diagramme polaire illustrant la zone de captation du micro.

micro omnidirectionnel   Omnidirectionnelle : Les micros omnidirectionnels captent tous les sons se situant dans une sphère de 360°. En somme, ils captent uniformément tous les sons qui entourent le micro en ne favorisant aucune source. Ces micros sont à privilégier pour l’enregistrement d’ambiances ou de chœurs. Ils vous restitueront des ambiances larges, profondes et surtout très riches et très réalistes. Leur force est tout autant leur faiblesse. Les micros omnidirectionnels enregistrant les sons provenant de toutes les directions, ils captent également plus facilement des sons « parasites » comme le bruit des voitures passant sur une route située à quelques centaines de mètres derrière le micro. Leur utilisation est donc souvent difficile parce qu’elle nécessite d’être dans un environnement relativement sain de tout son parasite. Exemples de micros omnidirectionnels : Neumann KM183 ; Schoeps CCM 2 omnidirectionnel.

micro cardioïde  Cardioïde : Les micros cardioïdes sont des micros unidirectionnels favorisant la captation des sources sonores situées face au micro. Ils ont la particularité de rejeter, c’est à dire de ne pas capter, les sources sonores situées à l’arrière du micro et dans une moindre mesures les sons de coté. Leur zone de captation prend la forme d’un cœur. Les sons captés sont moins réalistes que ceux captés avec un micro omnidirectionnel puisque une partie de l’environnement sonore est rejetée mais ils sont à la fois plus proches et plus « propres » (moins de bruits parasites ou de réverbération). Ils permettent par exemple de facilement éviter les bruits de la route située derrière le micro, à condition que le bruit ne soit toutefois pas trop fort. Les micros cardioïdes sont donc assez polyvalents et font partie des plus utilisés pour la prise son d’ambiances, de bruitages mais également de voix ou d’instruments solo. Exemples de micros cardioïdes : Rode NT4 et NT5 ; AKG D112 et C415B.

micro hypercardioïde  Hypercardioïde : La directivité hypercardioïde ressemble beaucoup à la directivité cardioïde avec toutefois un lobe plus resserré à l’avant et la présence d’une petite zone de captation à l’arrière du micro. Les micros hypercardioïdes présentent donc la particularité de rejeter une grande partie des sources sonores en provenance de l’arrière et des cotés. Ils sont très utiles pour les prises son de bruitages et d’effets sonores car ils permettent très facilement d’isoler le son d’un objet ou d’une source particulière. Exemples de microphones à directivité hypercardioïde : AKG D58E/sw ; Beyerdynamic M88TG et M160.

microphone supercardioïde  Supercardioïde : Présentant un lobe avant encore plus étroit que la directivité hypercardioïde, la directivité ultracardioïde permet réellement de focaliser la captation sur un élément tout en l’isolant beaucoup du reste de l’environnement. Souvent perchés au-dessus de la tête des acteurs, les micros ultracardioïdes (aussi appelé micro canon) sont beaucoup utilisés pour l’enregistrement des dialogues de cinéma. Ils permettent également l’enregistrement de sources ponctuelles de façon isolée. Attention toutefois au fort détimbrage lorsque la source s’écarte de la zone de captation relativement étroite. Ces micros permettent aussi de capter des sources sonores lointaines, un peu à la façon d’un zoom photo. Ils sont donc très utiles en prise son de documentaire, notamment animalier. Exemple de micros canons : Rode NTG2 et NTG3 ; AKG CK69ULS ; Sennheiser MKH-416 et MKH-70.

micro bi-directionnel  Bi-directivité ou Figure en 8 : Ce type de micro présente deux zones de captation identiques à l’avant et à l’arrière du micro. Cette directivité permettra d’enregistrer simultanément sans mouvement les deux sources sonores d’une interview, d’un duo. Un micro bi-directionnel est l’un des éléments nécessaires pour l’enregistrement en M/S processing. Beaucoup de micros à ruban sont bi-directionnels. Exemple de micros bi-directionnels (entre autre) : Apex 205 (micro à ruban) ; Shure KSM44 ; Rode NT3000.

Certains micros peuvent répondre aux différentes patterns de directivité. Le AKG C414 permet par exemple de passer de l’une à l’autre des différentes directivités présentées en actionnant un simple bouton poussoir. D’autres micros (Rode NT4 et NT5 ; Oktava MC-012) proposent des capsules interchangeables.

Il n’existe aucune règle fixe en matière de choix et d’usage des micros, juste des principes de base qu’il est possible de transcender à des fins de créativité.

Lire aussi : Le principe du microphone