Sound 4 Museum

 logo sound 4 museum

Parce que nous aimons lorsque les bruitages s’infiltrent là où ils n’existaient pas auparavant, nous souhaitons présenter l’initiative pleine de bruitages de Sound 4 Museum, un service de création de bandes sonores pour les musées, collectivités et tous les acteurs de la culture.

Ce partenariat entre deux artistes/techniciens passionnés propose des prestations liées au son : vente et enregistrement de bruitages et ambiances sonores, reconstitutions et illustrations sonores d’évènements, lieux ou objets, création de musique d’illustration …

Leur idée est que le son peut faciliter l’immersion et la compréhension, tout comme il peut aider à faire vivre ou revivre des objets ou des évènements. Ils s’adressent donc aux institutions et aux producteurs d’audioguide et veulent proposer la matière première sonore (bruitage et musique) qui illustrera leurs collections.

Pour en savoir plus : www.sound4museum.com

La semaine du son 2010

semaine du sonPour tous les techniciens du son, les amoureux des ambiances sonores et des bruitages, la semaine du son se déroulera en France du 12 au 24 janvier 2010. A la fois sur Paris et en région, de nombreuses conférences-débats seront organisés autour du son, de ses techniques, de ses nuisances, du son et de la voix au cinéma …

Pour plus de renseignement : lasemaineduson.org

La SACEM relance les fonds d’aide à la musique originale pour l’audiovisuel

musique d’illustration pour l’audiovisuel
L’information est parue dans la dernière Lettre des sociétaires de la SACEM, l’organisme a décidé d’aider de nouveau le financement de la musique d’illustration originale à destination de fictions et de documentaires. Au maximum, l’aide de la SACEM peut représenter jusqu’à 50% de l’investissement cumulé du producteur audiovisuel et de l’éditeur; Les dossiers soumis à différents critères d’éligibilité, peuvent d’ores et déjà être déposés.
Voilà de quoi donner un peu d’air frais à la musique d’illustration originale !

Pour en savoir plus : www.sacem

Machine Humaine

bruitages machine humaine

Les bruitages peuvent servir à d’autres choses que la sonorisation de films, animations ou de jeux. Machine Humaine est un projet musical et vidéo qui utilise les bruitages comme base sonore, comme une matière première malléable. Pour présenter ce projet de performance audiovisuelle, auquel Sound Fishing Bruitages s’est associé, voici une interview de Fabrice l’un des membres de Machine Humaine :

Pouvez-vous nous présenter votre projet « Machine-Humaine » ?
J’ai travaillé un temps dans l’industrie, plus exactement dans la construction navale et industrielle et j’étais fasciné par le gigantisme, le bruit ambiant et surtout la rythmique des machines (je suis batteur et percussionniste). J’allais trainer dans les ateliers pour voir les machines en action. Cette fascination ne m’a pas quitté et je me suis aperçu que beaucoup de personnes ressentaient les mêmes choses que moi, même sans connaître l’industrie « de l’intérieur ».

Ensuite est venue une réflexion sur notre rapport avec les machines et la dualité liberté/asservissement qu’elles nous imposent, par exemple : je suis derrière mon ordinateur, je peux effectuer un millier d’actions et puis ça plante… et je ne suis plus rien. Ou bien : « OK j’ai un lave linge, lave vaisselle, voiture, etc… , ça m’offre de la liberté, mais quelle énergie il faut déployer pour gagner l’argent nécessaire pour avoir ces objets. Liberté ou asservissement ???
Je n’ai pas de réponse et je n’en donnerai pas, je souhaite juste que chacun se pose la question et donne la réponse qu’il veut.

Donc sur scène deux musiciens, un violon et un batteur (batterie, ordinateur, looper et objets métalliques, outils), et un vidéaste. 6 thématiques sont développées qui mettent en scène les machines : industrie, biomédical, communication, transports, multimédia, les rebuts et décharges.

Vous avez recours à différents bruitages pour élaborer les sons de base de votre musique. Pouvez-vous nous dire comment vous les choisissez, les utilisez et quels traitements vous leur appliquez pour arriver au son final ?
Pour le moment je travaille avec des bruitages existants que je trouve sur des CD, avec sound fishing, sur le net et quelques sons que j’ai pris moi-même.
Je vais, cet automne, aller capter des sons dans des entreprises mais ce n’est pas évident d’y pénétrer.

Pour mon travail du son , en gros deux démarches :
Je prends un fichier global, par exemple une ambiance d’atelier, je repère les sons grave, médium, aigu. Je les isole et j’en fais des sons pour le kick, snare et cymbales HH
Je cherche des rythmiques à l’intérieur du fichier global et je fais des loops.
Tout cela va dans une banque que je constitue avec des repères précis pour m’y retrouver.

Le traitement : pour le traitement c’est infini, tout dépend de ce dont j’ai besoin, je peux égaliser simplement mais aussi pitcher accélérer, ralentir, delay, reverb…
Je cale aussi toutes mes boucles à trois tempos : 80, 110, 140. Ensuite je peux les accélérer ou ralentir sans artéfact, ça reste propre.

Quelle est l’actualité de Machine Humaine ?
Pour le moment on peut écouter avec un bon son sur www.myspace.com/machinehumaine, en bas du site il y a une vidéo de 12mm et vous aurez quelques exemples. Le projet verra le jour en mars 2010 sauf contre temps.

liens du projet : www.myspace.com/machinehumaine
autre projet : www.total-percus.com

Exposition ludique sur les sons

expo sonsDu Lundi 18 Janvier 2010 au Samedi 20 Février 2010 se tiendra à Noisy le Grand une « Exposition Ludique sur les Sons« , une exposition sonore intéractive.
Y seront rassemblées des installations et des sculptures musicales qui proposent à chacun une expérience concrète, dynamique et ludique. Avec les «Tubulophones» vous rentrerez dans un bosquet enchanté d’arbres sonores tactiles. Touchez-les et écoutez leurs réactions : du bout des doigts ou à pleines mains, vous modulerez leurs sonorités. Les «Moulins à paroles» qui parlent quand on les fait tourner… Peut-on mouliner le langage ? Des informations, des slogans, des poèmes arrivent à nos oreilles et se dissipent… Où nous entrainent toutes ces paroles ? Une exposition qui vous invite à un joyeux mélange entre arts plastiques, musique, technologie et créativité participative.

Sans doute une source d’idées pour de nouveaux bruitages !!!

Exposition ludique sur les sons
Espace Michel Simon
36 rue de la République
93160 NOISY-LE-GRAND
tel : 01 49 31 02 02

Fostex FR2-LE dans l’espace

L’enregistreur numérique FR2-LE de chez Fostex a été retenu par la NASA pour voyager à bord de la navette Shuttle. Il aura le rôle déterminant de premier enregistreur audio à bord de la navette et de la station spatiale internationale.

Les critères retenus sont son poids et sa taille, sa facilité d’utilisation, l’alimentation par piles et la facilité d’accès au bloc batterie, des entrées XLR avec de bons préamplis, la fléxibilité des formats d’enregistrement, la facilité et la clarté du monitoring, l’enregistrement sur carte CF et la réactivité de Fostex.

La NASA nous autorisera-t-elle un jour à écouter une ambiance ou un bruitage enregistré dans une navette, dans la station spatiale ou dans l’espace ? :-)

Fostex FR2-LE - NASA

Jacques Tati

001160.jpg

Du 8 avril au 2 août 2009, à la Cinémathèque Française, une exposition lui est consacrée :  » Jacques Tati, 2 temps, 3 mouvements. »Une exposition faite de surprises visuelles et sonores.

A cette occasion, rappelons que depuis septembre 2008, un coffret de 2 cd, Tati sonorama, Naïve, compile toutes les musiques composées pour les films de J.Tati. Avec un livret de 72 pages, comprenant entre autre, une analyse de l’utilisation de la musique et du son dans l’oeuvre de J.Tati.

Télérama titrait dans un article  du numéro 3093, Tati, ingénieux du son, car le cinéaste accordait un soin extrême au son en général. Au point que Buster Keaton lui ait demandé de sonoriser ses films (muets). Pour l’anecdocte, Tati a refusé.

Musique des Monty Python’s Flying Circus

De Wolfe Music, célèbre producteur de musique d’illustration, d’effets sonores et de bruitages, qui fête en 2009 ses 100 ans, vient de sortir le CD des musiques de la série TV : Monty Python’s Flying Circus. Un must pour tous les fans de la série avec une remasterisation de 30 titres enregistrés entre 1969 et 1974.

musique Monty Python’s Flying Circus

En savoir plus sur Monty Python’s Flying Circus – The Infamous TV Soundtrack

Interview Sound Fishing Bruitages

La Vidéocast d’AmalgameZ est un magazine mensuel destiné aux artistes et amateurs passionnés de vidéo.

Au sommaire de la 4e émission de la saison 2, ne manquez par l’interview de Nicolas Dubois, le webmaster du site Sound Fishing Bruitages. A découvrir aussi l’interview d’une partie de la team de « Demi lune Production » qui vous parlera de « Code radamanthys alpha», leur tout dernier film. Ne manquez pas non plus, votre nouveau rendez-vous mensuel dans la videocast, un minisode des « Dissuaders » de la « Ten bucks productions »

A voir : la réalisation d’un bruitage de décapitation

Le son s’exp(l)ose.

Son explose

Du 13 février au 12 avril 2009: le son s’exp(l)ose.

Exposition ouverte du lundi au vendredi de 9h à 19h
Samedi et dimanche de 11h à 19h
127-129 rue Saint-Martin-75004 Paris,
M°: Châtelet-les-Halles, Rambuteau

Lieu : Centre Wallonie-Bruxelles – 127-129 rue Saint-Martin-75004

ParisCommissariat artistique : Philippe Franck (Transcultures/ City Sonics)

Production : Centre Wallonie-Bruxelles en collaboration avec Transcultures/City Sonics

Immersion totale dans des univers sensoriels où l’on perçoit toutes les dimensions du son et du bruitage.Les oeuvres sont réalisées par des jeunes artistes travaillant en Communauté Wallonie-Bruxelles et issus d’horizons différents : musique, arts plastiques, design, création numérique…

La sélection regroupe des oeuvres présentées et produites dans le cadre du Festival des arts sonores de la Communauté Wallonie-Bruxelles, City Sonics,qui a lieu chaque été depuis 2003 dans la ville de Mons.

 » des oreilles pour voir ». Stéphane Kozik. Un parcours où l’on déambule, casque sur les oreilles, sur un tapis truffé de capteurs.

« dôme ». Stéphanie Kerckaert, Julien Poidevin. Pieds nus, on pénètre sous un dôme et on s’allonge sur un matelas mou, très mou équipé de petits hauts parleurs.

« monster happy tapes ». Colin Ponthot.Un saule pleureur fait de fines bandes magnétiques et de têtes de lecture, plus vous en jouez, plus le son se complexifie.

Oeuvres de Stéphane Kozik, Stéphanie Kerckaert & Julien Poidevin, Colin Ponthot/Impala Utopia, Perrine Joveniaux, Paradise Now & Christophe Bailleau, Eric Van Osselaer.
Projections de Christophe Bailleau + Julie Maréchal + Paradise Now, Bobvan, The Aktivist & Natalia De Mello…